Porter du rose, c’est uniquement pour les filles ?

Porter du rose, c’est uniquement pour les filles ?

Qui ne connaît pas le stéréotype qui veut que les filles s’habillent en rose et les garçons en bleu ? Eh bien, saviez-vous que cette « tradition » n’est pas aussi vieille qu’on le pense, puisqu’elle a à peine plus d’un siècle ! En effet, avant le début du XXe siècle, les habitudes en termes de vêtement bébé garçon et vêtement de fille étaient toutes autres. Il y a fort fort longtemps (petit clin d’œil aux fans de Shrek 😊), la couleur pour les enfants, quel que soit leur sexe, était le blanc. Le blanc qui signifie pureté et innocence. Quelle belle définition d’un nouveau-né, vous ne trouvez pas ? Ensuite, avant les années 1900, on trouvera le bleu et le rose. Non ! Ne froncez pas des sourcils ! Il n’y a pas de contradiction avec ce que dit précédemment ! Voyons un peu tout ça si vous le voulez bien 😊.

 

Le bleu

Cette couleur est considérée comme « divine », car elle fait référence à la lumière divine. Pour le prouver, il vous suffit d’observer les symboles religieux. Le personnage emblématique, la Vierge Marie, est vêtue de bleu, synonyme de pureté. Par la suite, c’est l’aristocratie et les pouvoirs politique et militaire qui s’en sont emparés : les costumes des gens de la haute société, les armoiries, les uniformes des soldats de l’armée, etc. Et c’est ce changement qui a fait que le bleu est désormais associé au pouvoir, et de fait, aux hommes… Il est évident que l’on n’est pas obligé de souscrire à cette option, nous ne racontons là que le parcours et la symbolique de la couleur bleue au fil du temps.

tee shirt garcon

Le rose

Au contraire du bleu évoquant la pureté, dans la religion, le rose (en fait le rouge pâle) était synonyme de puissance et de pouvoir. De quelle couleur est la tenue des cardinaux, encore aujourd’hui ? Le rouge !!! Oui, maintenant ce n’est plus rouge pâle (rose), c’est rouge tout court 😊. Mais l’image est là ! Le rose était symbole de pouvoir ! Vous en voulez plus ? Eh bien, sachez que pendant l’Antiquité, c’est la couleur que les Grecs utilisaient pour les vêtements garçon, car ils les considéraient comme plus productifs que les filles ! C’est seulement au XVIIIe siècle que le rose est de plus en plus attribué aux filles. Et ce changement, on le doit à Madame de Pompadour qui a trouvé cette couleur… exquise et qui l’a démocratisée auprès des fillettes et des jeunes femmes !

 

Alors ? Que peut-on conclure de ce petit cours sur les habitudes colorimétriques pour les vêtements d’enfants ? Tout simplement que Chacun fait ce qui lui plaît (clin d’œil, cette fois, aux fans du groupe des années 80 Chagrin d’amour 😉) ! Et surtout, arrêtons de prêter attention aux stéréotypes liés aux traditions ou encore à des idées reçues comme quoi le rose, le jaune… ou toute autre couleur pastel « féminise » la personne qui la porte ! À bon entendeur…


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés